Wednesday, 16 August 2017

Chirurgie esthétique ou medecine esthétique ?

Surnommé  chirurgien esthétique des stars et considéré comme une référence incontournable dans le domaine de la chirurgie esthétique, le Docteur Sydney Ohana a répondu sur la chaîne Direct 8 lors d’une interview réalisée le 29 décembre 2012, à de nombreuses questions que se posent les patients.

Parmi les questions évoquées quelles différences entre chirurgie esthétique et médecine esthétique ?

Le Docteur Sydney Ohana Avis a notamment expliqué la différence entre médecine et chirurgie esthétique et présenté les principaux traitements de médecine esthétique ( dont les injections de Botox et d’acide hyaluronique pour corriger et le comblement des rides.

Sydney Ohana


                  » c’est évidemment pas les mêmes résultats.

                 La chirurgie Esthétique c’est merveilleux c’est spectaculaire »

Le Docteur Sydney Ohana spécialiste reconnu mondialement et décoré de la Légion d’Honneur a également évoqué les peelings pour rafraîchir le teint, les lasers et de la radiofréquence pour le relâchement cutané.

Le Docteur Ohana a notamment expliqué que la médecine esthétique permet souvent de retarder la chirurgie esthétique du visage ou bien va constituer un traitement complémentaire harmonieux dans le cas.

Ainsi le comblement des sillons nasogéniens dans le même temps que la réalisation d’un
lifting est fréquent.

Interview Docteur Sydney Ohana « la chirurgie esthétique c’est la chirurgie qui s’adresse à l’apparence ( …) on peut commencer par un lifting et combler les rides qui ne sont pas faites pendant le lifting. C’est un complément.

Il y a une évidence qui s’impose chaque année notre vie augmente de trois mois. Tous les 4 ans on gagne un an. C’est à dire qu’un enfant sur deux qui naît actuellement va être centenaire.

Le visage lui ne suit pas alors qu’on a fait des progrès dans d’autres domaines. Donc dès 50 ans, les rides apparaissent les tissus se relâchent et on a envie de garder une belle apparence puisqu’on va vivre longtemps. ( pour voir la vidéo et lire la suite cliquez ici).

Originally Posted: https://sydneyohanaavis.wordpress.com/2017/06/27/chirurgie-esthetique-ou-medecine-esthetique/

Tuesday, 15 August 2017

LES PETITS GESTES ESTHETIQUES ENVISAGES A PARTIR DE 50 ANS

Le « cap » de la cinquantaine est souvent mal vécu. Les premiers signes de vieillissement apparaissent, tant au niveau du visage que sur le reste du corps.

De grands bouleversements hormonaux surviennent et provoquent diverses modifications physiques.

Sydney Ohana: Cette modification de l’équilibre hormonal entraîne petit à petit une « masculinisation » de la silhouette :


  • Une partie des graisses des zones de stockage typiquement féminines (cuisses, hanches et fesses) passe au-dessus de la ceinture et le volume des seins se réduit ;
  • L’aspect de la peau change, le taux de collagène diminue, ce qui provoque une perte de l’élasticité.


I – COMMENT EMBELLIR SON VISAGE :

A – Les conséquences liées à l’âge :


Définition du vieillissement de la peau : Chute brutale et définitive de la production de fibres élastiques du derme. Les hormones ne sont plus là pour stimuler la production de sébum ni l’activité des fibroblastes à l’origine notamment du collagène.

Conséquences : La peau s’amincit, s’assèche, se fragilise et perd en élasticité. Au niveau cervico-facial, les muscles et la peau du visage se relâchent, se traduisant par un aspect fatigué du visage : bajoues, double menton, ovale affaissé…

B – Les solutions :

1/Le recours à la médecine esthétique :

Les injections de Botox ou de toxine botulique :


Produit phare dans le monde et dont les résultats et l’efficacité ne sont plus à démontrer, le Botox est surtout indiqué pour corriger les rides d’expression (front, rides du lion, rides de la patte d’oie), mais également très utile pour corriger des commissures labiales affaissées, améliorer l’ovale du visage (Néfertiti lift), l’aspect du cou (cordes platysmales).

Il est utile dans la correction des ridules autour des lèvres (lèvre supérieure notamment) Son efficacité moyenne est de 6 mois. A réaliser 2 fois par an.



Les injections d’acide hyaluronique :


Sydney Ohana Avis : Ces injections qui ont un effet volumateur et qui peuvent corriger un ovale du visage en attendant une chirurgie, des sillons naso-géniens trop marqués, des plis d’amertume, augmenter les pommettes ou de façon naturelle des lèvres trop pincées.

Il existe différents types d’acide hyaluronique indiqués pour chaque zone et chaque correction :

L’utilisation de la canule souple permet un meilleur confort pour le patient (notamment pour l’épaississement des lèvres, corriger la vallée des larmes).

Des injections d’acide hyaluronique peu réticulé permettent de mieux hydrater la peau et de lutter contre les effets du vieillissement.

Lorsque le relâchement est modéré, le fait d’injecter de l’acide hyaluronique au niveau du contour du visage et des pommettes, et créer ainsi un « effet lift », apporte une réelle satisfaction au patient.

Ce « remplissage » ne s’adresse qu’aux visages allongés, car il risquerait d’alourdir les visages plus massifs ou plus ronds.

Les produits de comblement peuvent également être utilisés pour traiter :

-Le problème des cordes apparentes (le fameux « cou de dindon ») par l’injection de botox sur le muscle peaucier pour permettre son relâchement ;

-Le problème des rides horizontales (dites « en collier ») par l’injection d’acide hyaluronique dans chacune des rides pour lisser et repulper le décolleté.

La correction des taches de vieillesse :


Au niveau du visage ou des mains par utilisation du Laser ou de la Lumière-Ultra-Pulsée.

La technique des fils tenseurs :


Les fils “crantés” ou « tenseurs » peuvent être proposés comme alternative non chirurgicale au lifting.

Le principe : Placés sous AL tout le long du contour de l’ovale du visage, les fils tenseurs, tous résorbables aujourd’hui, provoquent une réaction inflammatoire qui stimule la production de collagène neuf et révèle l’effet tenseur souhaité.

Les fils sont progressivement « digérés» par l’organisme, et le résultat est visible dans les six à douze semaines après l’intervention, et durable pendant deux ans environ.

Le laser / radiofréquence :


But : Raffermir la peau et la remettre en tension

Fonctionne lorsque l’affaissement est discret

Procédé : Le laser chauffe en profondeur les tissus et stimule la formation d’un nouveau collagène

Protocole de 6 séances.


Le Mesolift :


-Cure de 4 séances espacées de 15j

-Traitement anti-âge qui évite à la peau de se déshydrater

-Procédé : Multiples micro-injections superficielles (visage/ cou/ décolleté)

-Produit injecté = Vitamines + oligoéléments + acides aminés + acide hyaluronique

Le peeling :


-Traitement chimique qui sert à estomper les irrégularités de la peau et à améliorer le teint.

-Cure de 4 séances espacées de 15j

Différents types de peelings :


*Les peelings légers à l’acide glycolique ou acide de fruits qui traitent l’acné et redonnent de l’éclat à votre peau ;

*Les peelings moyens (ou TCA) qui exfolient jusqu’au derme superficiel et agissent sur les rides et les tâches brunes ;

*Les peelings dépigmentant au phénol, aux suites plus lourdes, qui permettent de traiter les tâches de grossesses et les tâches pigmentaires


2/Le recours à la chirurgie esthétique 


a) Les pinces :


Vers 50 ans, le visage a perdu son ovale, les bajoues commencent à apparaître, il existe un relâchement cutané et musculaire global donnant parfois un aspect triste.

Une liposuccion peut être effectuée dans le même temps pour corriger un excès de graisse (double menton).

Il existe diverses catégories de liftings, mais la moins invasive reste la méthode des « pinces » :

  • En présence d’un petit relâchement cutané, les muscles sont remis en tension pour corriger l’affaissement, dans le but de rajeunir l’ovale et le rendre plus lumineux.
  • Il est réalisable sous anesthésie locale et dure environ 45 mn.
  • Les incisions sont cachées en grande partie dans les cheveux.
  • Le patient sort de la Clinique le jour même ou le lendemain.

Les pinces temporales ou « pinces mannequin » :


Cette technique relève la queue du sourcil et permet de rétablir une distance entre les cils et la queue du sourcil plus harmonieuse.

Technique opératoire :  


  • Repositionne l’extrémité du sourcil
  • Atténue les rides de la patte d’oie
  • Remet légèrement en tension la partie externe des paupières


Les pinces au niveau des bajoues (LCF) :


La technique consiste à redessiner l’ovale du visage à corriger des bajoues et un relâchement du cou lorsqu’il n’est pas trop marqué.

Ce lifting exerce une traction verticale repositionnant les structures qui se sont affaissées avec le temps.

Le mini lift du cou :


Le lifting du cou permet l’élimination des plis et des rides du cou et sous le menton, la suppression

du relâchement cutané et musculaire (correction des fanons) et du double menton.

b) La blépharoplastie :


La chirurgie des paupières ou blépharoplastie :


Un excès cutané au niveau des paupières supérieures donne un aspect triste du regard, un excès graisseux au niveau des paupières inférieures donne un air fatigué.

Une blépharoplastie s’accompagne assez souvent de traitements complémentaires pour corriger l’ensemble des problèmes touchant les contours des yeux (pinces, injections d’acide hyaluronique, injection de toxine botulique… selon le cas du patient).

Il existe 2 types de blépharoplasties :


*Blépharoplastie supérieure: consiste à opérer la paupière supérieure lorsque sa mobilité ou son aspect esthétique s’avère gênant pour le patient (paupières lourdes et tombantes dues au relâchement de la peau souvent associé à des poches de graisse qui amplifient le poids sur l’œil).

*Blépharoplastie inférieure: désigne une membrane de peau mobile qui recouvre le globe orbiculaire. La blépharoplastie inférieure permet de rectifier, symétriser ou rajeunir un regard en retirant minutieusement un excédent de peau ou de graisse, ou encore en repositionnant le muscle orbiculaire.

II – COMMENT EMBELLIR SA SILHOUETTE :

A – les conséquences liées à l’âge :


Grâce à leurs hormones, les femmes ont une morphologie dite gynoïde, c’est-à-dire que les cellules graisseuses ont tendance à s’accumuler au niveau des jambes, des cuisses et des fesses.

Avec la ménopause, le corps tend à devenir androïde (comme les hommes) avec pour localisation préférentielle le ventre. Autrement dit, la silhouette se modifie avec une répartition des graisses passant des cuisses au ventre

B – Les solutions :

1/Une lipoaspiration légère :


L’intervention de la liposuccion est une intervention absolument magique puisqu’elle permet, sans retirer de peau, d’aspirer une surcharge de graisse localisée qui a résisté aux régimes alimentaires et au sport, dans le but de remodeler, de re-sculpter la silhouette (d’où l’autre appellation de « liposculpture »).

2/Une plastie abdominale légère :


Cette intervention remodèle l’ensemble de la région abdominale en supprimant les surplus graisseux, les excès cutanés, mais aussi en restructurant et renforçant les muscles de la paroi abdominale.

L’abdominoplastie est donc esthétique, mais également fonctionnelle puisqu’elle permet au patient de retrouver un confort et une réparation musculaire conséquente.


3/La technique du palper rouler :


Le principe : “Casser ” la structure de la cellulite pour favoriser le destockage des graisses et remodeler la silhouette : régénère toutes les activités tissulaires, stimule la production de collagène, détoxifie les tissus, favorise l’élimination des excès d’eau et de graisse et lisse la peau d’orange, via un massage ciblé des zones à problème.

2 types : Manuel et mécanique

4/La radiofréquence :


La radiofréquence est basée sur l’émission de courants électriques à très haute fréquence passant à travers la peau et qui produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés.

Elle permet de :


  • Raffermir et améliorer la qualité de la peau
  • Eliminer la peau d’orange
  • Retendre une peau distendue

5/La cryolypolyse :

Il s’agit d’une technologie non invasive de sculpture de la silhouette basée sur la destruction de la graisse par le froid.

Sydney Ohana Avis : Dans un premier temps, la peau est aspirée grâce à une ventouse, puis refroidie. Après le traitement, la réaction inflammatoire dure environ 3 mois, période durant laquelle la zone traitée peut être plus ou moins gonflée et sensible

Friday, 11 August 2017

CUISSES ET FESSES : COMMENT ETRE BIEN DANS SON MAILLOT DE BAIN ?

LE PROGRAMME « CUISSES ET FESSES MINCEUR » DEMARRE COTE ALIMENTATION :


​Limitez le gras, et sélectionnez vos sources de lipides

On ne cesse de le répéter, mais la seule solution pour perdre du poids, et en l’occurrence, maigrir des cuisses et des fesses, c’est de surveiller son alimentation, et de limiter les mauvais apports de matière grasse. Bannissez tout ce qui est charcuterie, fritures ou plats en sauce, et misez sur l’huile de colza bio, l’huile de coco et l’huile d’olive.

Préférez les protéines aux féculents

Les protéines (œufs, volailles, viandes maigres, poissons mais aussi soja) aident à remplacer la graisse par du muscle. Les féculents ont tendance à être stockés, surtout lorsqu’ils sont consommés le soir. Le soir, essayez de manger sans aucun sucre.

Buvez beaucoup d’eau

Les cuisses sont la région privilégiée de la rétention d’eau. En conséquence, il faut drainer, drainer et drainer. Buvez au moins 1,5 l d’eau pour éliminer les toxines, et adoptez les boissons chaudes du style thé, tisanes ou soupes.

Ayez la main légère sur le sel

La rétention d’eau est largement favorisée par le sodium. Méfiez-vous des produits tout préparés qui en contiennent souvent trop.

Evitez le sucre

Le sucre va se loger directement dans vos stocks déjà constitués. Alors, stop aux bonbons, gâteaux, glaces, fruits très sucrés, sodas et alcool.

Privilégiez les fruits et légumes

Riches en vitamines et minéraux, les fruits et légumes, en plus d’être excellents pour la santé, sont aussi peu caloriques, et surtout riches en fibres, donc bons pour la ligne.


CONSEILS ESTHETIQUES DE ROUTINE : 

Le palper/rouler manuel :

Le principe : “Casser ” la structure de la cellulite pour favoriser le destockage des graisses et remodeler la zone alourdie par les amas graisseux.

La technique est simple : Pincer fermement la peau et faire ” rouler ” le pli ainsi formé vers le haut de la cuisse. Au bout de plusieurs séances, la peau est plus ferme et tonique.

La technique de la douche froide :

Méthode ancestrale, la technique de la douche froide a fait ses preuves. Après votre douche, passez un jet d’eau froide sur vos cuisses et vos fesses. Le froid va activer la circulation sanguine et tonifier la peau.

CONSEILS SPORTIFS POUR DES CUISSES FERMES ET DES FESSES GALBEES :

Le vélo sous toutes ses formes :

En salle, en forêt, en appartement ou en piscine, le vélo, pratiqué régulièrement et assidument, n’a pas son pareil pour tonifier et renforcer les muscles des cuisses et des fesses.

La natation :

La natation est une activité plus que complète qui fera travailler l’intégralité de votre corps, et plus spécifiquement cuisses et fesses.

C’est le sport par excellence pour maigrir des cuisses, raffermir ses fesses et se sculpter de belles jambes.

La marche active :

C’est l’activité la plus facile à pratiquer pour des cuisses fermes et des fesses galbées. Saisissez toutes les occasions pour marcher un peu !

Le roller :

Sport ludique, de ballade, qui peut se pratiquer assez longtemps sans être trop fatiguant, il assure des fesses et des cuisses en béton

La danse :

Si vous n’êtes pas une fan de sport, vous pouvez aussi choisir de danser. La danse sollicite beaucoup les muscles du bas du corps, en particulier les danses latines ou africaines, très dynamiques, pour des cuisses et des fesses toniques !



TRAITEMENTS ESTHETIQUES :


L’amincissement des cuisses par le froid :

Sydney Ohana Avis : Il s’agit d’une nouvelle technologie anticellulite ayant obtenu l’agrément de la FDA Américaine en 2010.

Il s’agit d’une technologie non invasive de sculpture de la silhouette basée sur la destruction de la graisse par le froid.

Elle s’effectue grâce à un appareil appelé CoolSculpting, qui expose la zone concernée à un refroidissement extrême durant une heure grâce à une ventouse.

Dans un premier temps, la peau est aspirée, puis refroidie. Après le traitement, la réaction inflammatoire dure environ 3 mois, période durant laquelle la zone traitée peut être plus ou moins gonflée et sensible.

Au bout de 3 mois, on observe une diminution de 30% à 45% de la zone traitée. Le résultat peut être complété par une nouvelle séance après 3 mois.

Seuls les médecins sont habilités à la pratiquer : Soit un chirurgien, soit un dermatologue, soit un médecin esthétique.

La technique reste toutefois chère (env. 700 € la séance).

Cellu M6 :

Le principe : L’action combinée et simultanée de rouleaux de massage aspire la peau pour la mobiliser très en profondeur, régénère toutes les activités tissulaires, stimule la production de collagène, détoxifie les tissus, favorise l’élimination des excès d’eau et de graisse et lisse la peau d’orange.

La technique : La tête de la machine va “décoller” et faire rouler le pli graisseux entre ses rouleaux massants.

Conseillée pour celles qui veulent lisser la cellulite au niveau des cuisses et déstocker leurs graisses.

Il faut compter 60€ la séance de 35 minutes sur plusieurs zones, selon son profil.

Radiofréquence :

La radiofréquence est basée sur l’émission de courants électriques à très haute fréquence passant à travers la peau et qui produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés.

Elle permet de raffermir et améliorer la qualité de la peau, éliminer la peau d’orange, combattre la cellulite et retendre une peau distendue.

L’effet tenseur et volumateur est immédiat, la peau est repulpée, visiblement plus lisse et ferme.

LES ASTUCES  COSMETIQUES :

L’astuce maquillage :

Le « butt contouring », dernière tendance beauté de l’été pour avoir un fessier parfait sur la plage .

En quoi consiste t-elle ? Il s’agit de redessiner ses atouts naturels à l’aide de maquillage, afin de les mettre en valeur.

Il y avait le « cheek contouring » qui consiste à augmenter le visuel de la poitrine, le « leg contouring » qui permet d’avoir un beau galbe des jambes.

Le « butt contouring » permet, à l’aide de maquillage, d’obtenir des fesses rebondies et une peau parfaite.

Il suffit de dessiner des croix et des traits sur chacune de ses fesses, avant de les recouvrir avec de la poudre bronzante et un stick couleur peau.

Des sous-vêtements trompe l’œil :

La mode est tellement aux fesses rebondies qu’on voit apparaître également des culottes remonte-fesses. Certaines ont des petites prothèses intégrées qui permettent de gonfler le haut de la fesse. D’autres culottes usent des textiles techniques et promettent de redessiner la silhouette… un autre moyen de tricher, moins invasif.

LE RECOURS A LA CHIRURGIE ESTHETIQUE :

La chirurgie des fesses :

Sydney Ohana Avis : La chirurgie des fesses est destinée aux fesses plates et reste un défi esthétique.

L’augmentation de volume, qu’il s’agisse d’un lipofilling ou de la mise en place de prothèses, est choisie en fonction de la morphologie de la patiente.

Cette chirurgie nous vient principalement des pays d’Amérique du Sud, et en particulier du Brésil, où cette intervention est monnaie courante.

En France, cette chirurgie est encore confidentielle, car des risques infectieux subsistent, étant donnée la zone sensible.

Le lipofilling (l’injection de greffe de cellules graisseuses) :

Le « lipomodelage » ou « lipostructure » des fesses augmente de manière harmonieuse le volume de fesses trop plates.

Cette technique se réalise par une série d’injections de graisse, celle-ci étant directement prélevée chez le patient même, puis réinjectée dans la zone du fessier.

Cette intervention a le mérite d’être naturelle et indolore. Donc pas d’incision ni d’anesthésie.

L’augmentation par injection de graisse est de nos jours extrêmement sollicitée car elle présente une excellente alternative aux personnes préférant éviter une lourde intervention chirurgicale.

L’injection d’acide hyaluronique :

La technique non chirurgicale consiste à injecter de l’acide hyaluronique issu de la biotechnologie (Macrolane) dans les fesses et s’adresse aux patientes souhaitant une augmentation des fesses ou un remodelage afin de corriger un défaut morphologique.

Ce gel présente l’avantage d’être 100% naturel, d’origine non animal. Biodégradable, le produit a pour inconvénient de se résorber et pour entretenir le résultat obtenu, des retouches sont nécessaires tous les ans.

La chirurgie de la silhouette :

La liposuccion, encore appelée lipoaspiration, est l’intervention de chirurgie plastique permettant de supprimer radicalement et de façon homogène les surcharges graisseuses localisées.

3 conditions requises pour un résultat optimal :

La surcharge graisseuse doit être localisée et non diffuse
La peau doit être suffisamment tonique et élastique
Le patient doit être le plus proche de son poids idéal
La liposuccion traite toutes les zones pouvant être concernées par la cellulite et l’excès de graisse, avec d’excellents résultats sur la culotte de cheval.

Étant aujourd’hui l’opération la plus effectuée dans le monde (deux millions/an environ), la liposuccion répond parfaitement à cet objectif d’harmonisation.

Rappelons qu’il n’existe actuellement aucune autre alternative efficace et durable à la suppression des cellules graisseuses.

Tuesday, 8 August 2017

L’EUTHANASIE : LES TROIS FORMES D’EUTHANASIE

Placée au carrefour des questions morales, religieuses et politiques, l’euthanasie divise les Européens.

LES TROIS FORMES D’EUTHANASIE :


-L’euthanasie « active » : Le médecin ou un proche du patient provoquent le décès du patient si le choix est justifié. Cette hypothèse implique donc un acte positif de la part d’un tiers, l’injection d’une substance mortelle par exemple.

-L’euthanasie « passive » : Lorsque le patient refuse l’acharnement thérapeutique (alimentation ou hydratation artificielle stoppée, patient  plongé dans un coma pouvant provoquer la mort à court terme).

-Le « suicide assisté » : Lorsque le médecin montre au patient encore lucide une méthode lui permettant de mettre fin à ses jours le plus sereinement possible.



LA LEGISLATION EUROPEENE EN MATIERE D’EUTHANASIE :

Sydney Ohana Avis : La législation des Etats membres est différente en l’absence d’une harmonisation européenne.

Il est possible de classer les pays européens en trois catégories :

-Les pays qui autorisent l’euthanasie

-Les pays où l’euthanasie est interdite, mais où “une forme d’aide” à la mort est possible

-Les pays où l’euthanasie est strictement interdite

Les pays qui autorisent l’euthanasie « active » :

*Les Pays-Bas, premier pays au monde à avoir légalisé en 2001 l’euthanasie

*La Belgique

*Le Luxembourg

Position :  Des médicaments mortels peuvent être légalement administrés par un médecin, en cas de maladie incurable ou de souffrance intolérable, à des patients l’ayant demandé en toute conscience.

Seule la Belgique a autorisé en 2014 l’euthanasie des mineurs en phase terminale et qui en font la demande.

La semaine dernière, les Pays-Bas ont autorisé une jeune femme de 20 ans à se faire administrer une injection mortelle pour mettre fin aux terribles souffrances, jugées incurables, qu’elle endurait depuis des années, après avoir subi des sévices sexuels.

Les pays où l’euthanasie est interdite, mais où “une forme d’aide” à la mort est possible :

*La France

*Le Danemark

*L’Italie

*Le Royaume-Uni

*L’Allemagne

*La Hongrie

*La République tchèque

*La Slovaquie

Position : L’euthanasie « active » est interdite, mais l’abstention thérapeutique peut être autorisée (un patient incurable peut décider l’arrêt de ses traitements ; des médecins peuvent décider l’interruption des soins).

La législation en France – Loi LEONETTI 2005 :


Les 5 principes fondamentaux de la loi :


Interdiction de donner délibérément la mort à autrui (euthanasie « active « )

Favoriser les soins palliatifs qui permettent l’administration de médicaments limitant la douleur
Interdiction de l’obstination « déraisonnable ». Est considérée comme déraisonnable « l’administration d’actes inutiles, disproportionnés, ou n’ayant d’autre effet que le seul maintien artificiel de la vie »

Respecter de la volonté des patients. Le patient est-il en mesure d’exprimer sa volonté ? Sinon, c’est le médecin qui prend la décision, après avoir recherché quelles pouvaient être la volonté du patient (existence de directives anticipées, consultation de la personne de confiance, de la famille).
Préserver la dignité des patients

Ce cadre législatif est l’aboutissement d’une mission parlementaire à la suite de l’affaire « Vincent Humbert », et vise à assurer la qualité de fin de vie au malade en dispensant les soins palliatifs et en reconnaissant le devoir de respecter la « dignité du mourant ».

17 Mars 2015, nouvelles mesures de la loi sur la fin de vie :


Le droit à une sédation profonde / Sédater plutôt que d’aider à mourir
Rendre contraignantes les directives anticipées des patients
L’alimentation et l’hydratation artificielles restent bien des traitements et peuvent donc être arrêtées en fin de vie

Les pays où l’euthanasie est strictement interdite :


*La Grèce  

*La Bosnie 

*La Croatie 

*La Serbie 

*La Pologne 

*L’Irlande 

*L’Islande 

Position : L’’euthanasie, sous ses différentes formes, est interdite. Elle est punie au même titre qu’un homicide.

LE DEBAT EN FRANCE :


Sydney Ohana Avis : Sondage après sondage et fait divers après fait divers, les Français se déclarent, dans une immense majorité, favorables à une aide active à mourir pour soulager les personnes souffrant de « maladies insupportables et incurables » (sondage publié fin octobre 2014 par l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité).

Arguments « Contre l’euthanasie »

L’euthanasie est un homicide. C’est l’effraction de l’un des interdits fondateur du droit

Dans la majorité des pays, le fait de tuer une autre personne est un homicide, même si l’intention est de « soulager la douleur », et même si la personne est en phase terminale d’une maladie.

L’euthanasie n’a plus sa raison d’être avec l’avènement des soins palliatifs.
Les soins palliatifs fournis par une équipe bien formée arrivent à contrôler la souffrance physique, psychologique, sociale, spirituelle et existentielle.

Impossible d’établir des balises vraiment strictes pour limiter l’euthanasie aux personnes pour lesquelles elle est prévue dans la loi (dérapages observés en Belgique).

Une demande de mort, même réitérée, n’est jamais tout à fait à sens unique, et peut exprimer aussi, au même moment, le désir de vivre, d’être soulagé, d’être reconnu comme personne vivante.

Les pressions morales subies par les proches peuvent aussi être un facteur inducteur de choix incitant le patient à prendre une décision.

Arguments « En faveur de l’euthanasie »


L’article 16 du Code civil, énonce que « La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie ».

Or, lorsqu’une personne est atteinte d’une pathologie lourde, incurable, souvent évolutive et à l’issue fatale, en proie à d’intenses souffrances physiques, elle voit la mort comme une délivrance, l’ultime moyen de reprendre le contrôle de sa vie.

A la dégradation du corps vient s’ajouter la souffrance psychique qui peut être encore plus violente, lorsqu’elle constante et inapaisable, malgré toutes les thérapies possibles.

La légalisation de cette pratique ne signifie pas un « permis de tuer » pour les médecins, mais la faculté pour une personne de recevoir, à sa demande consciente et réitérée, une aide à mourir.

Thursday, 3 August 2017

REGARD FATIGUÉ : COMMENT SE PASSE UN LIFTING DES PAUPIERES ?

INTRODUCTION :

La chirurgie esthétique est un art dont les origines remontent à la nuit des temps. Saviez-vous que les Romains effectuaient des corrections esthétiques de paupières au 1er siècle après J-C ?
L’hérédité, le stress, le manque de sommeil, la consommation d’alcool… de nombreuses raisons peuvent expliquer que les paupières soient boursouflées et tombantes. Ajoutez à ça le vieillissement naturel et on obtient une peau qui va perdre son élasticité et se flétrir. On semble alors plus vieux et fatigué !
On dit qu’un regard reposé fait gagner dix ans. Une bonne raison de s’intéresser aux techniques de pointe en médecine et chirurgie esthétique qui permettent d’embellir la zone périorbitaire.
Si l’on a des poches -avec ou sans cernes associés-, la technique de correction la plus indiquée consiste en un lifting des paupières appelé aussi blépharoplastie, c’est-à-dire une chirurgie qui va permettre de retirer la graisse sous les yeux et d’enlever l’excédent de peau.
1. LA CHIRURGIE DES PAUPIERES POUR EFFACER LES POCHES :
  • Quand penser à la Blépharoplastie ?  
Une chirurgie esthétique des paupières peut être envisagée si une ou plusieurs des conditions suivantes sont présentes :
  • Affaissement de la paupière inférieure
  • Cernes et poches sous les yeux (hernies graisseuses)
  • Excès de peau très fine présentant des rides sous les paupières inférieures
  • Aspect gonflé de la paupière supérieure, donnant un air fatigué
  • Relâchement de la peau de la paupière supérieure provoquant une gêne de la vision
Une blépharoplastie s’accompagne assez souvent de traitements complémentaires pour corriger l’ensemble des problèmes touchant les contours des yeux. Par exemple, si la paupière supérieure présente un affaissement des sourcils, un traitement complémentaire des rides du front comme un lifting fronto-temporal peut être recommandé. L’atténuation des rides de la patte d’oie, au coin extérieur de l’œil, peut être pratiquée à l’aide d’acte de médecine esthétique comme des injections de toxine botulique (Botox®) ou d’autres procédures de surfaçage. Les cernes sous les yeux peuvent être corrigés.
  • Les techniques utilisées :

  1. Blépharoplastie supérieure

Trois gestes sont ou peuvent être réalisés :
  • réduction de l’excédent cutané en fuseau « égyptien »,
  • résection du « plissé » musculaire ;
  • traitement de la graisse « excédentaire » par coagulation ou ablation des « hernies » graisseuses interne et/ou médiane (« graisse en rouleau »).
  1. Blépharoplastie inférieure

Trois options et voies d’abord sont possibles :
  • une incision sous-ciliaire complète, permettant de traiter les trois problèmes cutané, musculaire et graisseux ;
  • deux incisions sous-ciliaires partielles, pour l’unique problème graisseux ;
  • une voie d’abord conjonctivale (à l’intérieur de la paupière), donc invisible, pour l’unique problème graisseux, et ce en l’absence d’excédent cutané.
  • Le déroulement de l’intervention :
L’intervention dure en moyenne 20 minutes à 1 heure selon le nombre de paupières à traiter et le type de correction à apporter : retrait de la peau excédentaire seule, retrait des poches graisseuses associé, technique avec cicatrice (voie sous-ciliaire) ou technique sans cicatrice (voie sous-conjonctivale). Cette opération se pratique sous anesthésie locale ou générale en fonction de vos souhaits. L’hospitalisation se fait en ambulatoire sur une journée voire une demi-journée.
  • Quelles suites post opératoires?

Les douleurs sont minimes, seule une légère tension au niveau des paupières peut être ressentie. Des gouttes de sérum physiologique sont prescrites pendant quelques jours pour protéger les yeux. Il n’y a pas de nécessité d’un arrêt de travail. Il est recommandé de ne pas lire ni regarder la télévision pendant trois jours ou la « fatigabilité » oculaire induite par l’intervention. Les fils sont retirés 6 jours après l’opération. S’il s’agit d’une blépharoplastie sans cicatrice, il n’y a aucun fil à retirer. Le maquillage est possible dès le troisième jour, mais il faut attendre trois semaines avant de porter ou de reporter des lentilles de contact. En trois à six semaines, les cicatrices deviendront invisibles, car situées dans le pli naturel des paupières.
  • Le prix :

Les tarifs sont variables en fonction du type d’intervention, de la renommée du médecin et de la clinique. Il n’y a aucune prise en charge par la Sécurité Sociale.
  1. UN REGARD NEUF SANS LIFTING, C’EST POSSIBLE !
  • Optez pour la gymnastique faciale :
C’est un ensemble d’exercices qui permet à la peau de retrouver du tonus.
  • Première méthode : maintenir les yeux ouverts et pousser l’intérieur de la paupière le plus haut possible. On relâche et on recommence 10 fois de suite.
  • Autre exercice : fermez les yeux et posez 2 doigts sur le bord des paupières pour les garder fermées. Puis, tentez de les ouvrir durant 10 secondes.
Pratiquer ces exercices régulièrement et adopter une bonne hygiène de vie aideront à gommer les paupières tombantes. C’est une solution simple et gratuite !
  • Des cosmétiques pour un résultat bluffant !
Sydney Ohana Avis: Niveau cosméto, de nombreux sérums avec un effet liftant existe. Ils décongestionnent les yeux gonflés, retendent la peau et donnent un regard neuf.
Matin et/ou soir, appliquer un soin adapté au contour de l’œil (ne jamais appliquer sa crème hydratante pour le visage sur cette zone trop fragile), penser à nettoyer la peau avec une eau micellaire douce.
Après une soirée agitée et quelques insuffisantes heures de sommeil, on ressemble au doux matin à un tableau de Francis Bacon. Déposer immédiatement sur les yeux une compresse froide, qui contribuera à la décongestion de l’œdème. Une autre astuce consiste à conserver les crèmes contours de l’œil au réfrigérateur pour toujours assurer un effet décongestionnant.
  • Des techniques de maquillage efficaces !

D’abord, il faut épiler les sourcils pour dégager la paupière.
Puis, choisir un fard très clair, un autre moins et un dernier nettement plus foncé. Privilégier les fards mats. En partant du creux de l’œil, remonter le long du sourcil avec le plus clair. Il soulignera d’un trait de lumière l’arcade sourcilière ! Toujours en partant du creux, en mettre aussi sur la paupière inférieure, mais cette fois, plus on se rapproche de l’extérieur et moins il faut en mettre. Enfin, appliquer le fard foncé au-dessus du pli qui sépare la paupière en deux. Commencer par l’extérieur de la paupière supérieure et repositionner vers l’intérieur en diminuant l’épaisseur. Estomper le tout et le tour est joué ! Le regard retrouvera de la vitalité et les paupières tombantes seront gommées.

Wednesday, 2 August 2017

VISAGE, SEINS, FESSES, PIEDS : QUE FAIRE AVEC DU BOTOX ?

DEFINITION ET OBJECTIF : 


La toxine botulique est une substance qui diminue la contraction des muscles en agissant au niveau de la jonction neuromusculaire.

L’objectif essentiel de ce traitement est de diminuer les rides et les ridules au repos et non d’empêcher la contraction musculaire: On jugera donc le résultat principalement sur l’aspect des rides au repos.

C’est la raison pour laquelle le traitement par toxine botulique doit être conçu et géré dans le temps afin d’éviter le risque "d’en faire trop" dès la première injection.

Seul un médecin spécialisé en chirurgie plastique, en dermatologie, en chirurgie de la face et du cou et en chirurgie maxillo-faciale et formé à la technique peut pratiquer les injections.

INDICATIONS THERAPEUTHIQUES : 

Depuis 1975, les médecins utilisent la toxine botulique pour corriger le strabisme de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables de l’œil.

Depuis, le Botox est utilisé dans de nombreuses autres indications thérapeutiques : 



•    L’hyperhidrose : Transpiration excessive au niveau des aisselles, des mains et des pieds.
Objectif : Inhiber la stimulation des glandes sudoripares responsables de cet excès de transpiration. 
 
•    La dystonie : Trouble du tonus musculaire, qui se traduit par des spasmes et des mouvements anormaux. 
Objectif : Paralyser le ou les muscle(s) atteint(s). 
   
•    L’incontinence urinaire : Problème rencontré chez les personnes atteintes d'une maladie neurologique, notamment la sclérose en plaques. 
Objectif : Paralyser le muscle responsable du relâchement. 

•    Le bruxisme : Trouble des muscles de la mandibule, causant le grincement ou le serrement des dents.
Une injection de botox au niveau de la mâchoire réduit la force de contraction des muscles. 

INDICATIONS A VISEE ESTHETIQUE : 


En Février 2003, les autorités administratives françaises chargées du contrôle des médicaments ont pour la première fois délivrée une autorisation de mise sur le marché dans un but esthétique à la toxine botulique sous le nom de VISTABEL (laboratoire ALLERGAN) concernant l’utilisation esthétique pour le traitement des rides inter-sourcilières. 

Aujourd’hui, le botox est LE produit star utilisé en médecine esthétique. 

Très prisé des stars, mais pas seulement…La demande d’injection de Botox  est exponentielle, tant chez les femmes, que chez les hommes, plus soucieux de leur apparence.    

Pourquoi un tel engouement ? 

  • Parce que c’est une procédure rapide et peu douloureuse, avec des suites courtes. 
  • Parce que l’action du Botox est réversible : Si on n’aime pas le résultat, on sait qu’il disparaîtra en six mois maximum. 
  • Parce qu’une injection dans le front coûte moins cher et fait moins peur qu’un lifting frontal que les chirurgiens ne font quasiment plus. 
  • Parce que le résultat est bluffant et le lissage des rides quasi immédiat (au but de 5 jours environ). 
  • Parce que les effets secondaires (bleus, gonflement) sont passagers. 
  • Parce que c’est un acte non invasif qui peut parfaitement être réalisé entre 2 avions ou quelques jours avant un évènement important 

VISAGE et BOTOX : 


Les injections de toxine botulique sont indiquées pour estomper les rides situées sur la partie haute du visage. 

Il s'agit des rides horizontales sur le front, des rides du lion entre les sourcils, et des rides de la patte d'oie au coin des yeux. 

De même, le botox peut être utilisé pour lisser et relâcher les cordes apparentes du cou (le fameux « cou de dindon »). 
En général, les effets durent de 6 à 8 mois. 

Des séances d'entretien sont conseillées pour plus d'efficacité. 



SEINS et BOTOX : 


Sydney Ohana: Une nouvelle mode anglaise qui ferait fureur auprès des célébrités britanniques appelée "Breastox" consiste à injecter du Botox dans les seins pour avoir une poitrine plus gonflée et remontée pendant six mois. 

Objectif : Séance d'injection de 30 minutes dans le muscle pectoral qui permettrait de se relaxer pour relever la poitrine. 

Doute sur l’efficacité de cette technique, étant donné qu'un muscle relâché reviendrait à faire retomber le sein plutôt qu'à le remonter. 

FESSES ET BOTOX : 

Les fesses ont toujours été érotisées et convoitées. 

De nombreuses techniques ont été développées pour le remodelage esthétique des fesses, mais pas par des injections de Botox, qui n’est pas une indication. 

•    La lipoaspiration : En aspirant la graisse des fesses et de ses contours, cette technique chirurgicale permet de les affiner en largeur, en hauteur et en projection.


•    Le lipofilling (injections de sa propre graisse), les injections de Macrolane (acide hyaluronique spécifique) ou encore les implants fessiers sont les trois techniques qui ont fait leur preuve pour remodeler des fesses trop plates et raffermir des fesses trop flasques.  

•    Un lifting des fesses est préférablement envisagé pour les fesses tombantes afin de les retendre et les remonter par le haut. 

PIEDS ET BOTOX : 

    2 indications : 

•    L’hyperhidrose: L'injection de Botox reste le meilleur moyen pour lutter efficacement contre la transpiration excessive des pieds.

Le traitement repose sur l'injection sous la peau de la toxine botulique qui empêche le système nerveux de transmettre aux glandes sudoripares son message de sécrétion.  

La toxine botulique agit au bout de quelques jours (2 ou 3). En général, les effets durent de 4 à 6 mois. 

Les injections doivent donc être refaites à intervalles réguliers pour plus d’efficacité.
   

•     Le traitement de la douleur au niveau de la voute plantaire :

Sydney Ohana Avis :  La fasciite plantaire est une inflammation très douloureuse du fascia plantaire, c’est-à-dire, de l’enveloppe fibreuse du tendon qui forme l’arche du pied, et qui a pour fonction de soutenir et protéger le tendon de la plante du pied. 

La fasciite plantaire est relativement fréquente (env. 10% des joggeurs et environ le même % de la population en général). 

Traitement : Une injection de botox qui paralyse temporairement les nerfs et les tissus musculaires dans le talon, d'où une réduction de la douleur. 

  • Les dégâts du port de talons hauts : 
Une des conséquences du port de talons hauts est la modification de l’appui du corps, d’où l’accentuation des douleurs.

Un nouveau moyen de supporter ces maux a été adopté par de nombreuses femmes : La technique du « Loub job », en référence à Christian Louboutin, qui consiste à injecter du Botox dans le pied pour créer un effet de coussinet et rendre le port de hauts talons plus reposant et plus confortable.

CONTRE-INDICATIONS : 

•    Grossesse 

•    Allaitement 

•    Association avec un traitement anticoagulant, anti-inflammatoire ou à base d'antibiotiques 

•    Pathologie neuromusculaire

•    Hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A

•    Aux sportifs de haut niveau, car les injections peuvent faire perdre 1% du tonus musculaire. 

Thursday, 27 July 2017

A QUEL AGE PEUT-ON FAIRE UN LIFTING ?

I - Différentes causes du vieillissement cutané

•    Définition du vieillissement de la peau : Chute brutale et définitive de la production de fibres élastiques du derme à partir de la quarantaine environ. 

•    Conséquences : Au niveau cervico-facial, les muscles et la peau du visage se relâchent, se traduisant par un aspect fatigué du visage : bajoues, double menton, ovale affaissé… 

•    Facteurs aggravants : 
-    Le soleil (UV) 
-    Le tabac 
-    L'alcool 
-    Les variations de poids
-    L’hérédité 
-    La pollution
-    Mauvaise hygiène de vie (sédentarité, mauvais régime alimentaire…)





II - Solutions d’attente et de préparation

1.    Les crèmes anti-vieillissement : 


Composition : 
 
-    Antioxydants  Lutte contre le vieillissement 
-    Acide hyaluronique  Effet repulpant et hydratant 
-    Argireline  Réduit la profondeur des rides faciales
-    AHA (alpha hydroxyacides)  Favorise la régénération cellulaire
-    Collagène  Maintient le tonus de la peau

2.    Le peeling :


-    Traitement chimique qui sert à estomper les irrégularités de la peau et à améliorer le teint. 
-    Cure de 4 séances espacées de 15j
-    Différents types de peelings : 
•    Les peelings légers à l’acide glycolique ou acide de fruits qui traitent l’acné et redonnent de l’éclat à votre peau ;
•    Les peelings moyens (ou TCA) qui exfolient jusqu’au derme superficiel et agissent sur les rides et les tâches brunes ;
•    Les peelings dépigmentant au phénol, aux suites plus lourdes, qui permettent de traiter les tâches de grossesses et les tâches pigmentaires 


3.    Le mésolift : 


-    Cure de 4 séances espacées de 15j 
-    Traitement anti-âge qui évite à la peau de se déshydrater 
-    Procédé : Multiples micro-injections superficielles (visage/ cou/ décolleté)
-    Produit injecté =  Vitamines + oligoéléments + acides aminés + acide hyaluronique 

4.    Les injections de botox :


-    Soin pratiqué par un médecin spécialiste 
-    Cibles : Rides du front, région inter-sourcilière et région du pourtour de l'œil 
-    Effet : Relaxation des muscles (3-5j), diminution +++ des rides 
-    Le résultat de ce traitement se maintient durant 6 mois en moyenne.
    

5.    Les injections d’acides hyaluronique :  


-    Soin pratiqué par un médecin spécialiste 
-    Cibles : Combler les SNG 
-    Effet : Restaurer les pertes de volume 

6.    La radiofréquence :


-    But : Raffermir la peau et la remettre en tension 
-    Fonctionne lorsque l’affaissement est discret 
-    Procédé : Le laser chauffe en profondeur les tissus et stimule la formation d’un nouveau collagène 
-    Protocole de 6 séances. 

7.    Les fils tenseurs :


-    Technique : Placés tout le long du contour de l’ovale du visage, les fils tenseurs (résorbables) provoquent une réaction inflammatoire et stimulent la production de collagène 
-    Résultat visible dans les six à douze semaines, et durable pendant deux ans environ.  

III- Le recours au lifting

Le lifting cervico-facial est une intervention qui a pour but de corriger les effets du vieillissement sur la partie inférieure du visage et du cou par une remise en tension de la peau. 

Il corrige en particulier les bajoues, la perte de l'ovale du visage ainsi que les plis et rides du cou. 

Les techniques du lifting ont considérablement évolué.

Aujourd’hui on parle plus de « pinces » que de « lifting ».

Réalisé sous AL. 

Remet muscle en tension et rajeunit l’ovale du visage. 
 
Technique non-invasive, rapide, peu ou pas d’hématome.



Courte convalescence.

« French Touch » : L’Ecole Française de Chirurgie Esthétique propose une chirurgie « sur mesure », « soft » pour un résultat toujours plus naturel et durable, le but n’étant pas de changer de personnalité, ni de trahir l’expression du visage ou du regard. 

Si le relâchement de la peau est trop important (ptose ++), on aura recourt à un LCF : 

-    Traite l’affaissement et le relâchement de la peau et des muscles du visage en remettant les muscles sous tension ; 
-    Souvent associé à une liposuccion du double menton ; 
-    Ne change pas la forme et l’aspect du visage  Permet de retrouver l’aspect qui était le sien quelques années auparavant ;
-    Résultat naturel (car la peau n’est pas trop tirée), durable (car le plan musculaire est solide), avec des suites opératoires simples ; 
-    Les incisions cutanées sont cachées pour l’essentiel dans les cheveux et au pourtour de l’oreille ;
-    Résultat définitif au bout de 3 mois 

Y’a-t-il un âge idéal : 


-    Il n’existe pas d’âge idéal 
-    Intervention pratiquée à partir de 40 ans, lorsque le visage commence à montrer des stigmates de vieillissement musculaire et cutané et qu’on observe un affaissement de l'ovale, l'apparition des bajoues et le creusement des sillons naso-géniens